bbanneezeroCe vendredi, je termine l’exploration de la bibliothèque riche en surprises de ma maison de vacances. La fin de l’été et la rentrée approchent et nous devrons bientôt quitter ce bel endroit avec regret.
Alors quoi de mieux, pour se donner un peu de baume au cœur, que de terminer sur une belle histoire de naissance? C’est ce que propose aux tout-petits le livre Bébé année zéro.
Ce livre m’a été offert par ma mère avant la naissance de mon frère pour m’éclairer sur ce grand mystère qu’est la venue au monde d’un petit homme.. En 1980! J’avais 3 ans! Mais, même si cet ouvrage date un peu (enfin, si peu…) c’est avec grand plaisir que je l’ai retrouvé dans cette bibliothèque et que je l’ai lu, à différentes vacances, à Paul avant la naissance de Louise et à Paul et Louise avant celle de Soline.
Ce livre étant destiné aux tout-petits, il aborde la naissance au travers de l’histoire d’une petite fille, Marie, qui a deux ans et à qui sa tante raconte l’histoire de sa naissance pour son anniversaire. Les bébés qui ne naissent ni dans les roses, ni dans les choux, la grossesse, la naissance, l’allaitement, autant de thèmes qui sont abordés avec pudeur, mais sans mièvrerie aucune.
Les « détails » de la conception sont, eux, réservés pour le volume suivant du même auteur, destiné aux plus grands : La vérité sur les bébés.
Mes enfants réclament souvent ce livre ici, ils l’aiment parce qu’ils comprennent que c’est aussi leur histoire, qu’ils ont été conçus ainsi.
Et moi je ne me lasse pas de leur lire! D’abord, parce que les dessins de l’auteur qui l’illustrent sont beaux et touchants. Ensuite, parce que j’adore son côté très « milieu des années 70 ». Par exemple, « il était une fois un jeune homme et une jeune fille. Ils s’aimaient. Ils ont voulu vivre ensemble. Alors ils se sont mariés. » Si on voulait vivre ensemble à cette époque-là, il fallait se marier…Mes parents n’ont pas fait autrement!
Et enfin, je l’apprécie parce que je trouve qu’à cette époque, sur certains points, on disait les choses simples… plus simplement. Pour preuve, je ne suis pas sûre qu’aujourd’hui, dans le contexte actuel, un éditeur laisserait un livre sortir avec pour sous-titre « l’éducation sexuelle des tout-petits », alors que je le répète, ce livre est d’une grande pudeur…Aujourd’hui, ne risquerait-il pas, lui aussi, d’être menacé par certains d’être retiré des rayonnages des bibliothèques?
Pourtant, comme le dit l’auteur lui-même, ce n’est pas un conte de fée, mais une histoire encore plus belle qu’un conte de fée puisque c’est une histoire vraie…
Ce livre n’a malheureusement plus l’air d’être édité mais si vous le dénichez dans une brocante ou chez un bouquiniste… Je vous le conseille!
Car, parler de vie affective et sexuelle à ses enfants n’est, certes, pas toujours chose aisée et c’est donc la lecture de ce livre, vieux de presque 40 ans, qui aura été l’occasion d’aborder en douceur ce sujet avec mes chères têtes blondes…

Bébé année zéro

Marie-Claude Monchaux

Editions Magnard