boite à gants« Approchez petits et grands, si vous voulez découvrir, ce que deviennent les vieux gants… »

C’est la saison des spectacles en ce moment chez nous. Après L’Arbre à swing dimanche dernier, vendredi soir, j’ai emmené Paul et Louise voir un très joli spectacle dans la salle de notre ville, intitulé La boite à gants. J’avoue…Je ne m’étais pas trop renseignée sur le contenu de ce spectacle, j’avais surtout réservé car je trouve toujours agréable, pratique et citoyen de profiter de la scène culturelle proposée par sa propre ville….Et puis, je m’étais dit que les enfants iraient avec leur père, vous voyez, histoire de favoriser ces moments père-progéniture si importants à leur équilibre (j’entends par là, autant pour le père que pour les enfants, bien sûr)… et ainsi avoir une heure et demie tranquille pour moi à la maison un vendredi soir… Mais, voilà, Mister B. a eu finalement un déplacement professionnel et allait rentrer tard. J’ai donc accompagné mes deux grands et abandonné mes envies de lecture sur mon canapé…. Et pourtant …Quelle agréable surprise! Je ne m’attendais pas à rire de si bon cœur! Moi, autant que les enfants! Et le papa qui était mon voisin n’était pas en reste, je l’entendais rire aux éclats à côté de moi…

Monsieur Paul et Michel vont de ville en ville, récoltent les gants hors d’usage et oubliés afin de raconter des histoires dans leur grande boîte à gants. Avec tendresse et poésie, ils offrent en musique et surtout avec beaucoup d’humour une seconde vie à ces gants trouvés. On suit ces histoires loufoques avec plaisir que l’on soit parents ou enfants, même si ce spectacle est d’abord fait pour eux, et ce jusqu’à un final qui ravit les petits et qui est… haut en couleurs, dirons-nous!

Si la troupe de La toute petite compagnie passe près de chez vous (dates sur leur site internet) allez-y, vous passerez un bon moment en famille.

Mais le meilleur de la soirée restera pour mes enfants, je pense, le retour dans la nuit bleue (pensez-vous, il était 21 heures, le bout de la nuit pour eux!) mais pourtant douce pour octobre, en vélo, avec Paul tout content de tester sa lumière et Louise, derrière moi, qui me disait mi-riante, mi-apeurée: « Maman, pédale plus vite, les araignées du spectacle vont nous rattraper… »

Bonnes vacances à tous!

La boite à gants, la toute petite compagnie.