corotJe suis donc en congé parental depuis quelques mois. Avec toutes les discussions qu’il y a eu ces dernières semaines autour du congé parental et de son éventuelle réforme, je sais que certains m’imaginent en train de rêvasser sur mon canapé en regardant la télévision. Et bien, pur fantasme! Je crois que je n’ai jamais aussi peu regardé la télé depuis que je suis à la maison…Et je ne sais plus ce que le mot « ennui » signifie… Entre les allers-retours à l’école quatre fois par jour, jouer avec Soline et l’éveiller, la gestion du quotidien de la maison, les conduites aux activités sportives des deux aînés, les devoirs, les copains de Paul que j’invite volontiers puisque « je suis à la maison », mes engagements dans différentes associations, je suis bien occupée, croyez-moi! Et le soir, quand les petits sont couchés, je suis tout heureuse d’avoir enfin deux-trois heures de liberté pour, tout d’abord, passer du temps avec Mister B. et ensuite pour écrire quelques articles sur mon blog, activité qui me tient à coeur car elle me permet de réaliser ce que je voulais faire depuis longtemps, écrire, mais aussi de me tenir informée et connectée avec le monde, au-dehors de la maison. Notre téléviseur prend donc la poussière…

Je m’épanouis dans ce temps que je donne aux autres, mes enfants, mon mari, ma famille. On peut le voir comme un asservissement, moi, je le vois comme une période de don de soi, sensation renforcée par le fait que j’allaite toujours notre petite dernière. C’est mon choix et je l’assume pour le moment. Mais bon, tout n’est pas toujours rose, non plus, et justement l’autre jour, je me faisais la remarque que je m’occupais de tout le monde depuis des mois, mais qui me chouchoutait, moi? Et là, j’ai repensé au cadeau que mon amie B. et sa famille m’avait offert pour la naissance de Soline et que je n’avais pas encore utilisé… Il était temps de booker ce fameux rituel beauté au spa Caudalie des Etangs de Corot... et de prendre un peu de temps pour moi, égoïstement juste pour moi!

C’était jeudi dernier (vous le savez, le jeudi est mon jour de semi-liberté comme je l’ai déjà expliqué ici) et c’était… divin! D’abord, rien que le cadre…Je suis arrivée à Ville d’Avray en longeant la forêt par une ambiance automnale avec les arbres roux qui se penchent sur les étangs…Dépaysement assuré à quelques kilomètres de Paris… Les cabines du spa donnent directement sur les étangs pour une vue très relaxante… A un moment du soin, j’ai même mis deux minutes à comprendre que le bruit que j’entendais était le cancanement des canards sur l’eau…

Je me suis laissée porter par le plaisir d’être si bien accueillie dans ce spa cocooning à l’ambiance feutrée… Mes oreilles se sont vite habituées au silence et à la douce musique de l’eau qui coule, loin des bruits des enfants et des « Mamans!! » toutes les deux minutes… Comme c’était un cadeau, je me suis également laissée surprendre par les soins proposés. Quel plaisir que cet enveloppement alors qu’il fait si froid dehors… Et le massage du dos était parfait… Mais ce qui m’a le plus plu ce fut le soin du visage. Comme j’ai une peau très réactive, j’avoue, que d’habitude, je fuis ce genre de soins car j’ai toujours peur de réagir aux produits. Alors un grand merci encore à mon amie qui avait choisi un spa dont elle savait que je pouvais utiliser sans risque les produits puisque, ceux proposés par la marque Caudalie, à base de raisin, sont hypoallergéniques. Et même si j’étais, à la base, un peu circonspecte sur le « coup d’éclat » que promettait ce Grand Soin du visage, c’est pourtant bien moi qui est repartie, à regret, de ce bel endroit avec une peau fraiche et reposée, comme si j’avais dix ans de moins… ou tout au moins avec la sensation que j’avais dix ans de moins… Et c’est déjà pas mal…

En tout cas, je note que c’est une excellente idée de cadeau de naissance que d’offrir un soin à la nouvelle maman. Souvent, les bébés sont inondés de vêtements et même si la maman se demande sûrement au moment de recevoir un tel cadeau quand elle va bien pouvoir l’utiliser, coincée qu’elle est entre les nuits sans sommeil et son enfant au sein, elle sera heureuse de l’avoir, quelques mois plus tard quand elle aura sortie la tête de l’eau. Ce fut le cas pour moi…

Quand je suis rentrée, à peine la porte poussée, Louise qui était malade et Soline qui a un détecteur à « Maman rentre » se sont réveillées bien plus tôt que normalement de leur sièste et je me suis vite replongée dans ma vie familiale… mais les batteries rechargées de quelques heures volées, généreusement offertes à moi-même, de temps rien que pour moi.

Spa Caudalie, les Etangs de Corot