crinblancMa grand-mère ayant été institutrice en école maternelle, notre maison de famille regorge de vieux, très vieux albums pour enfants. En vacances dans ce lieu chargé de souvenirs, je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager en ce mois d’août quelques pépites de cette bibliothèque d’un autre âge.

Et pour commencer, ce vendredi, voici un magnifique ouvrage : Crin-Blanc.

Ce livre est tiré du film du même nom, sorti en 1953. Notre édition est celle de 1954, alors vu l’âge, je ne la fais manipuler qu’avec une extrême délicatesse aux enfants. Ils adorent cette histoire, même si au début les illustrations en noir et blanc ont dérouté ces petits êtres biberonnés à la 3D (ou presque…)! Mais ils aiment cette histoire d’amitié entre le petit garçon Folco et ce cheval sauvage, Crin-Blanc, si épris de liberté et qui se laisse si difficilement approché. Moi, je ne me lasse pas d’admirer ces photos de Folco chevauchant Crin Blanc dans les paysages de Camargue. Bon, la fin est assez atroce, puisque, pour échapper aux « gardians » qui poursuivent Crin-Blanc, celui-ci se jette dans les eaux du delta du Rhône avec Folco sur son dos, qui refuse de le lâcher. « Avec Crin-Blanc, il disparut dans les vagues aux yeux des hommes. Ils nagèrent longtemps, longtemps. Et Crin-Blanc, qui était doué d’une grande force, emporta Folco dans une île merveilleuse où les enfants et les chevaux sont toujours des amis. » « Ça veut dire qu’ils sont morts, Maman? » Pas dupe, mon grand! Les livres pour enfants étaient, il me semble, moins politiquement corrects à l’époque!

Quoiqu’il en soit, ce bel album transporte les enfants dans un univers très poétique, qu’ils apprécient… Tout comme un deuxième bel ouvrage de ce cinéaste/écrivain, présent également dans ma bibliothèque du bord de mer… Mais patience… A la semaine prochaine!

Crin-Blanc
Albert Lamorisse
Éditions Hachette