optimondeEnfant, je détestais quand mes parents décidaient de rentrer à la maison une bonne semaine avant la rentrée, pour avoir le temps de « remettre en ordre la maison, faire des lessives etc ». Vraiment, je ne comprenais pas pourquoi nous devions quitter le chant des cigales et rentrer dans la grisaille lyonnaise pour faire ce que nous aurions ensuite, tout l’automne pour réaliser.
Je sais bien que toutes les bonnes choses ont une fin mais cette année, rien ne m’obligeait à rentrer si vite. Alors, je nous ai offert le luxe, aux enfants et à moi, de prolonger jusqu’à la dernière extrémité possible nos vacances dans ma maison familiale et de ne revenir que l’avant-veille de la rentrée! Alors oui bien sûr, je n’ai pas du tout suivi le principe bien connu des magazines : « quelques jours avant la rentrée, faites reprendre à vos enfants un rythme normal pour les habituer à celui du temps scolaire ». Mère indigne que je suis! Mais pour moi, c’est un prix bien léger à payer en comparaison de leurs baignades et jeux sur la plage en « bonus ».
Évidemment, il a bien fallu rentrer quand même… Fin de partie!
Mais, pour prolonger encore un peu ce Sud, parce que décidément je ne me fais pas au fait d’être rentrée, voici, dans ce billet, une jolie adresse où nous avons déjeuné une dernière fois, dans un endroit que j’apprécie particulièrement : la plage de Portissol.
Le restaurant « Ô petit monde » porte bien son nom. Sur sa terrasse, avec vue sur la baie et le large, on a vraiment l’impression d’être très loin, dans une bulle dépaysante et reposante…
Les plats, d’inspiration méditerranéenne, sont savoureux et les assiettes sont copieuses. Mention spéciale aux pâtes fraîches faites « minute » pour les enfants qui sont délicieuses.
Un petit conseil : demandez une table sur la petite terrasse du haut, à l’ombre. Vos enfants vont adorer, car « c’est comme si on était à l’avant d’un bateau, Maman! » D’ailleurs, j’aimerais bien tester l’année prochaine, pour une nuit en amoureux, leurs chambres d’hôtes car s’endormir au bruit des vagues doit être très agréable…
Et oui, à peine partie, je rêve déjà à l’été prochain, aux cigales, à la douceur de l’air et au bruit de la mer… Allez courage! Plus que dix mois

Ô petit monde, plage de Portissol, Sanary