val cenisLa semaine dernière, le premier jour de nos vacances au ski à Val Cenis, j’ai posté sur Facebook le statut suivant: « Premiers cours de ski des petits bien passés, garderie au top pour Soline et super neige pour les parents… Val Cenis, premier jour, c’est cool! »

Une maman dans mes contacts a réagi en commentant ainsi: « Toi aussi, tu mets la plus petite à la crèche du ski? J’ai un peu culpabilisé au départ, mais je me dis qu’au final mon fils va bien s’éclater avec les copains, et puis au moins j’ai 2h30 pour moi dans la journée. »

En lisant cela, je me suis interrogée: me sentais- je aussi coupable de laisser Soline à la garderie pendant que j’allais skier? La réponse fut non… Enfin…pas trop! Parce que cette satanée culpabilité de laisser son enfant me connaît pourtant bien!

Mars 2011: nous sommes au ski aux Arcs, Paul a 2 ans et demi, nous avons prévu de le laisser à la garderie tous les matins. Le premier jour où je le dépose, sur la quinzaine d’enfants présents …14 pleurent! Sauf mon fils! Il y a beaucoup d’enfants qui ne se parlent pas français et le personnel a du mal à les calmer. Deuxième jour : idem! Quand j’ai demandé ce que Paul avait fait comme activité ce matin là, on m’a répondu que comme les enfants pleuraient beaucoup trop, aucune activité n’avait pu être mise en place. J’ai regardé mon petit bonhomme… Et je ne l’ai plus remis à la garderie. J’ai passé le reste de la semaine avec lui, à enchaîner, pour son plus grand plaisir, les pistes de luge… Mais je n’ai pas skié donc… Bon, comme je venais d’apprendre que j’étais enceinte de Louise cela ne m’a pas trop dérangée, mais c’est quand même un peu bête d’être aux sports d’hiver sans en profiter …

En 2013, refroidis par cette première expérience, quand nous sommes retournés au ski dans une autre station, la question ne s’est pas posée (et de toute façon la garderie était complète) et nous avons gardé alternativement Louise, Mister B. et moi… Enfin, surtout moi….

Mais cette année, j’avais vraiment envie de skier… De skier avec Mister B., d’avoir quelques heures pour moi et avec lui… Parce qu’on n’est pas que des parents… Et parce que j’adhère de plus en plus au titre de ce livre génial de Faber et Mazlish Parents épanouis, enfants épanouis! En congé parental, je m’occupe non stop des enfants, mais là Maman avait envie, besoin de ces vacances!

C’est pourquoi la garderie a été un des éléments déterminants dans le choix de notre destination. Et ce n’est pas chose facile que de trouver une station avec un système de garde pour les petits de moins de 18 mois! Qui soit, en même temps, une station pas trop haute pour les petites oreilles fragiles! Et c’est ainsi que nous avons découvert Val Cenis dans la Haute-Maurienne. Ce qui a fini de nous convaincre c’est que la Maison des Enfants proposait également de récupérer les deux grands après leurs cours de ski. Le calcul a été rapide, 9h-12h = 3 heures de ski pour nous! L’après-midi sera pour les enfants…

Et nous n’avons pas été déçus… Car évidemment, vous ne partez skier détendus que si vous savez que vos enfants sont bien. Les deux grands étaient ravis dans leur cours de ski et l’heure qu’ils passaient à la garderie les a toujours enchantés par toutes les activités proposées… Au point qu’ils ne voulaient pas rentrer déjeuner avec nous! Quant à Soline, elle se précipitait aussi vite que son « fesse-pattes » lui permettait pour rejoindre le coin des bébés! Il faut dire que la Maison des enfants de Val Cenis avait tout pour lui plaire! Locaux spacieux, modernes et colorés, plein de jeux et surtout des jeunes femmes très compétentes, à l’écoute et adorables qui s’occupent des enfants! Cet excellent accueil de nos chères têtes blondes a permis à toute notre petite famille de passer de très bonnes vacances et dans de bonnes conditions.

Alors, me suis-je sentie coupable? Non, pas cette fois! Le seul qui a ressenti une pointe de culpabilité,  c’est Mister B., le premier jour, qui s’est pressé d’aller chercher les enfants, tout coupable de profiter sans eux… Comme quoi la culpabilité n’est pas que l’apanage des mères.. Mais, rassuré par leur mine réjouie, il n´y a, par la suite, plus pensé et a profité de ces matinées avec sa femme, à dévaler les belles pistes de Val Cenis! Parce qu’on n’est pas que des parents…

La Maison des enfants à Val Cenis

Station Val Cenis