dessin RIls n’ont pas les mêmes jobs, pas le même nombre d’enfants, pas le même âge, ils n’habitent pas tous au même endroit, mais ils ont en commun de travailler et d’être des parents.

En effet, dans la rubrique « Papa, Maman travaillent », je vous propose de rencontrer, chaque mois, des parents afin qu’ils nous exposent comment ils arrivent à concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle.

Après Estelle et Marc, Hélène et Alexis et « Papa et Maman » (à re/découvrir ici, ici et ici), j’ai le plaisir d’accueillir un couple de la région toulousaine, Hugues et Célinequi va nous faire part de ses problématiques et de ses bonnes pratiques afin d’arriver à cet équilibre….Où l’on voit que, parfois, certains choix sont pleinement assumés car ce sont eux qui assurent, finalement, le meilleur équilibre à telle période pour telle famille. Merci à eux deux de s’être prêtés au jeu de mes questions/réponses! Bonne lecture!

Chère Céline, cher Hugues, (les prénoms ont été modifiés) pouvez-vous en quelques mots vous présenter?

Nous avons 36 ans tous les deux cette année et nous sommes les heureux parents de deux garçons de trois ans et demi et neuf mois. Hugues est expert pour les assurances et Céline est architecte. Nous habitons aux alentours de la « Ville Rose ».

Vous travaillez tous les deux. Quel est votre mode d’organisation pour la garde de votre bébé et pour votre enfant qui va à l’école?

Notre organisation repose, tout d’abord, sur le fait que nos horaires de travail à tous les deux sont décalés. En effet, Céline est au travail dès 8 heures le matin et termine vers 17 heures 30. Hugues s’occupe donc des enfants la matin. Il dépose en premier notre fils aîné à la garderie de l’école de notre village pour 8h15. Puis, il emmène notre deuxième enfant chez sa nounou pour 8h30.

Comme il n’ y pas assez d’assistantes maternelles dans notre village, nous avons fait le choix de trouver une nounou qui soit située entre notre lieu d’habitation et notre lieu de travail. Cette solution nous permet ainsi de gagner du temps sur la journée de garde. Cette nounou a gardé notre fils aîné depuis ses six mois et maintenant elle s’occupe de son petit frère. Nous la connaissons donc depuis plusieurs années, ce qui nous permet aussi d’être sereins au travail puisque nous avons toute confiance en elle. Le soir, c’est Céline qui va chercher les enfants. A 18h00 elle est chez la nounou et à 18h30 à la garderie. Ce sont des horaires conséquents mais les enfants s’y sont bien adaptés.

Pendant les vacances scolaires, si nous ne sommes pas également en vacances et comme nos parents sont loin, notre aîné va au centre de loisirs de notre village. Celui-ci propose un accueil de qualité car les enfants sont peu nombreux (environ 20 enfants) avec de nombreuses activités de prévu, un temps de sieste etc…

Quel est pour vous le point fort de cette organisation, ce qui fonctionne vraiment bien et que vous pourriez nous faire partager?

A la naissance de chacun des garçons, Céline a pris un congé parental jusqu’à leurs six mois environ. Tout le monde en a profité! Ces périodes de  congé parental à temps plein de Céline ont permis à chacun des membres de de notre famille de trouver son rythme et nous ont permis à nous, parents, de gagner en sérénité vis-à-vis d’un rythme du travail qui est assez intense pour nous deux.

Dans le même esprit, et afin de gagner en sérénité, Céline a pris un congé parental à temps partiel depuis sa reprise du travail, début mars 2015. Nous avons fait le choix de maintenir le mode de garde des garçons ce jour-là, au risque de passer, aux yeux de certains, pour une mère indigne. Mais nous assumons totalement ce choix! Car cette organisation nous convient parfaitement. En effet, ce quatre cinquième permet à Céline de se libérer du temps et de réaliser ainsi des tâches qui ne sont plus exclusivement réservées aux week-ends. Et elle les fait d’autant plus rapidement qu’elle est sans les enfants. Ainsi, c’est toute la famille qui en profite le week-end. Depuis que nous avons cette organisation, nous avons vraiment l’impression d’être en « petites vacances » le week-end!.

Bien sûr, cela a un coût, mais nous préférons dépenser moins sur d’autres postes et conserver ce temps précieux. D’autant plus que nous avons également décidé que certains de ces mercredis seraient dédiés à consacrer du temps à un des enfants en particulier. C’est ainsi qu’un mercredi par mois, Céline passe sa journée avec notre aîné, un autre mercredi avec le plus petit. Cela permet à chaque enfant d’avoir du temps de qualité et exclusif avec leur mère. Et puis, il faut bien le dire que cette organisation permet aussi de maintenir un peu de flexibilité pour Céline au cas où il y ait une grosse urgence à l’agence… Ce qui est déjà arrivé deux mercredis matins.

Par contre, y a t-il un point qui régulièrement pose problème, ne fonctionne pas bien dans votre organisation?

On peut dire que en règle générale, notre organisation fonctionne plutôt bien. Le seul bémol est que toute notre organisation est très chronométrée, nous n’avons que très peu de marge. Il ne faut donc pas qu’il y ait de travaux sur la route! 

Comment gérez vous les déplacements professionnels par rapport aux enfants?

Actuellement, et même si Hugues sillonne régulièrement plusieurs départements pour son travail, nous ne sommes pas confrontés à des déplacements professionnels sur plusieurs jours.

we à 4. 005

Vos entreprises respectives proposent-elles des aménagements et des solutions pour faciliter l’équilibre vie pro/vie perso?

Aucune de nos deux entreprises ne propose quelque aménagement que ce soit pour faciliter l’équilibre vie pro/vie perso. Céline a obtenu son quatre cinquième sur les bases légales (droit non refusable par l’employeur). Mais Céline est vraiment une exception par rapport à la culture de son entreprise où l’on se bride inconsciemment et où l’on ne pense même pas au temps partiel.

Avez-vous déjà eu le sentiment l’un ou l’autre de devoir mettre votre carrière un peu à l’arrêt pour vous occuper de vos petits? Le fait d’avoir des enfants a -t-il été un frein à votre carrière? ou au contraire un booster? ou bien cela n’a pas eu  d’effet notoire?

Pour Céline, le fait d’avoir des enfants n’a eu aucune incidence sur l’évolution de carrière, celle-ci étant inscrite sur une trajectoire engagée au préalable (12 ans d’ancienneté dans l’entreprise).

Pour Hugues, pas d’effet non plus, il était à fond avant les enfants et il est toujours à fond, à fond, à fond, à fond, à fond….

Parlons de la maison… Comment se répartissent les tâches du quotidien entre vous ? 

Cela pourrait se résumer très simplement: Céline fait tout, et Hugues….fait ce qu’il peut! Mais le matin et le week-end, Hugues se rattrape et essaye de gérer un maximum les enfants. Et point très important: c’est lui qui se lève la nuit!!

Y a –t-il un site ou une appli qui vous facilite votre vie de famille au quotidien?

Nous faisons beaucoup d’achats par Internet et notamment toutes les courses alimentaires que nous allons chercher au drive ensuite. Bon, et sinon, ce n’est pas une application mais c’est « geek » quand même, nous n’avons pas de femme de ménage mais nous avons investi dans un aspirateur robot. On le programme et il aspire tout seul! Très pratique!

Quel est le moment passé en famille que vous cherchez à préserver au maximum?

Nous cherchons à préserver les repas partagés. Et nous aimons également beaucoup le temps juste avant le coucher où l’on fait toujours avec les enfants soit un jeu, soit la lecture d’une histoire, une poésie ou encore une chanson.

Avez-vous un « rituel couple » qui vous permette d’avoir du temps de qualité à partager à deux?

La sieste impérative des enfants le week-end! Même si nous avons conscience que nous devons en profiter au maximum car notre aîné ne la fera bientôt plus…

Et avec tout ça, comment faites-vous pour vous organiser du temps rien que pour vous?

Céline se réserve un peu de temps pour elle en général les mercredis où elle n’a pas les enfants. Hugues fait du sport le vendredi entre midi et deux. Nous pouvons aussi laisser les enfants à la nounou quand nous devons sortir mais cela est exceptionnel et trop rare pour vraiment avoir du temps régulier à soi.

Le mot de la fin… C’est à vous!

Vive le quatre cinquième pour toute la famille! A quand pour le papa!?

metroboulot