petittout« Madame Tout et monsieur Tout s’aimaient. Ils s’aimaient tellement qu’ils fabriquèrent un merveilleux petit Tout. Le petit Tout grandit au milieu des rires de ses parents« . Mais voilà que « avec le temps, monsieur et madame Tout s’embrassaient de moins en moins. Parfois même, ils se disputaient. » Et un soir, brutalement, « Madame Tout ne rentra pas à la maison« .

Comment parler de la séparation, du divorce aux enfants? Paul a dans sa classe des enfants dont les parents sont séparés, qui vivent en garde alternée et cela l’intrigue, voire même l’inquiète un peu. « Pourquoi certains enfants ne voient pas souvent leur papa? » « Pourquoi les parents ne s’aiment-ils plus? »

Voici donc un magnifique et grand album, paru récemment aux Editions Sarbacane, pour aborder ce sujet délicat et difficile avec vos enfants, à partir de 4-5 ans, sans mièvrerie aucune. La Grande Aventure du Petit Tout raconte l’histoire de Petit Tout, tellement « à l’abri de tout » entre ses parents mais qui va devoir faire face à leur séparation.

L’album permet aussi d’aborder le thème de la recomposition familiale puisque Madame Tout va rencontrer un nouvel amoureux et qu’un petit frère va naître de cette nouvelle union. Qu’il est difficile d’accepter ce nouveau petit être, qui ne demande, lui, qu’à aimer et qu’à jouer avec son grand frère! Au fil des pages, on comprend que seul le temps permet aux blessures de cicatriser, même si elles restent vives, et aux sourires de revenir.

L’auteur Agnès de Lestrade arrive avec des mots tout simples et imagés à faire passer les sentiments de l’enfant: « Petit Tout avait l’impression qu’on l’avait coupé en deux par le milieu ». « Comme le petit Tout avait grandi, grandi il sentait à l’intérieur de lui de tout petits morceaux qui se recollaient« . Et quelle pépite que cette variation sur les noms propres! Monsieur et Madame Tout, Monsieur Rien, le nouvel amoureux de sa maman, Un petit Quelque chose, son demi-frère ou plutôt, « petit Rien du Tout » comme Petit Tout l’appelle.

Les illustrations de Tiziana Romanin, agréablement désuètes, apportent douceur et tendresse à l’histoire. Deux pages m’ont particulièrement émues. La première est celle où l’on voit le papa et son Petit Tout qui attendent, endormis dans le même lit, le retour de la mère, le soir où elle ne rentre pas. Comment ne pas penser à la magnifique chanson de Reggiani?:

« Ce soir mon petit garçon

Mon enfant, mon amour

Ce soir, il pleut sur la maison

Mon garçon, mon amour

Comme tu lui ressembles !

On reste tous les deux On va bien jouer ensemble

On est là tous les deux

Seuls

(….)

Je ne sais plus faire du feu

Mon enfant, mon amour

Je ne peux plus grand-chose

Mon garçon, mon amour

Comme tu lui ressembles !

On est là tous les deux

Perdus parmi les choses

Dans cette grande chambre

Seuls »

Une deuxième illustration m’a également émue par sa délicatesse: Monsieur Rien change son si beau bébé avec tendresse et la maman a pris son grand sur les genoux et ils se regardent de manière complice. On sent dans cette scène tout l’amour qui peut régner dans cette famille recomposée, encore aux balbutiements de sa vie commune mais où les adultes essaient de faire au mieux pour que chacun trouve sa place.

Un très beau livre à offrir pour que éventuellement d’autres « Petit Tout » puissent, à leur tour, sourire de nouveau de tout « leur coeur agrandi ». Et moi, je garderai en mémoire, ce que Louise, 3 ans, a chuchoté gravement, blottie contre moi, après la lecture « j’espère quand même, Maman, qu’on restera tous les cinq longtemps ensemble…. »

Bonne lecture!

NB: L’article ci-dessus est également publié sur le site participatif Les Vendredis Intellos. N’hésitez pas à faire un tour sur ce site où tous les vendredis (et samedis!), des contributeurs et contributrices, parents ou non, experts ou non, partagent sans complexes ni prétention dans le respect du point de vue de chacun, leurs lectures du moment dans le vaste domaine de l’éducation, de la parentalité et plus généralement de l’enfance…

La Grande Aventure du Petit Tout de Agnès de Lestrade et Tiziana Romanin, Editions Sarbacane