madame cerise« Madame Cerise, elle était bien embêtée. Elle savait déjà que, quand elle raconterait à Monsieur Cerise qu’une pie voleuse avait volé la clé de la voiture, il ne la croirait pas. »

Comment parler de la maladie d’Alzheimer aux enfants? Vous avez peut être à affronter cette terrible maladie dans votre entourage, votre enfant a peut être une grand-mère, un arrière grand-père qui perd la mémoire, et vous devez faire face à ce qu’une de mes amies a décrit comme « un deuil sans fin », tant la perte des noms, des visages aimés est malheureusement inexorable.

Ce très bel album, paru en septembre 2014 aux éditions Rue du Monde, peut vous permettre d’aborder ce sujet grave avec vos petits. L’auteur, Sandra Poirot Cherif, dont vous pouvez découvrir le site ici, décrit avec beaucoup de tendresse comment Madame Cerise, dans sa belle robe rouge pimpante, ne se rappelle plus où sont les choses, se perd dans ses pensées, tout en se souvenant de manière très précise de moments datant de quand elle était petite fille, comme par exemple, quand elle dévalait la pente en vélo. Des couleurs gaies, un ton léger, rien de déprimant dans cette petite pépite, juste une belle manière d’amener le sujet…

De plus, Madame Cerise n’est pas seule. Monsieur Cerise veille sur elle, Monsieur Cerise s’inquiète pour elle, Monsieur Cerise qui est parfois, la nuit, en colère « à cause de cette maladie. Il a peur qu’un jour Madame Cerise ne les reconnaisse plus, lui et leurs enfants adorés. » Monsieur Cerise qui l’emmène dîner au restaurant quand elle revient après s’être perdue, sans la pizza qu’elle était allée initialement chercher. Il faut les voir tous les deux sur leur motocyclette rouler dans la nuit bleue… Que d’amour!

Car c’est là une des grandes forces de ce magnifique album: si le sujet est bien sûr la maladie d’Alzheimer, c’est avant tout une très belle histoire d’amour, entre un mari et sa femme, après des années de mariage. Et le cadeau que fabrique Monsieur Cerise à sa femme à la fin du livre est une jolie preuve de cet amour, preuve à laquelle mes enfants, même s’ils ne sont pas directement concernés par le sujet, ont été très sensibles, tant elle est bien amenée… Je vous la laisse découvrir…

Vous pouvez en savoir un peu plus sur cet ouvrage dans ce reportage de novembre 2014 vu sur France 3 en cliquant ici.

Je dédie ce billet à ma chère amie, A., qui doit affronter avec sa famille et ses deux jeunes enfants, la maladie de sa maman, atteinte de manière très, trop, précoce d’Alzheimer. Je pense à vous.

Madame Cerise et le trésor des pies voleuses de Sandra Poirot Cherif, éditions Rue du Monde