Mise en page 1Je ne pensais pas devoir me servir du livre que je vous ai présenté ici ce vendredi aussi vite. Mais hier soir, il y a eu urgence à parler à nouveau de la mort avec les enfants et à les rassurer. En effet, j’ai eu la riche idée d’envoyer Mister B., les enfants et ma nièce au cinéma. Je suis allée sur Internet pour voir ce qui passait et je tombe sur le film « A la poursuite du Roi Plume ». C’est indiqué à partir de de 3 ans, (parfait pour Louise qui fera ainsi son premier ciné), c’est danois, la bande-annonce que je regarde deux secondes me montre d’adorables lapins, l’horaire de la séance est acceptable pour nous, alors j’avoue…. Je ne cherche pas en savoir plus et y envoie la joyeuse troupe. Qui revient deux heures après, avec un Mister B. furax…. »Qu’est ce que tu as choisi comme film! Paul a tellement pleuré qu’il m’a demandé à sortir de la salle...C’est ce qu’ont fait nos voisins d’ailleurs! » Et mes petits de me dire que, même s’ils ont bien aimé, l’histoire était beaucoup trop triste. Et pour cause, puisque renseignements pris auprès de Mister B., il s’agit d’un très beau film d’animation qui traite du deuil et de l’acceptation de l’irréversible. Le petit lapin cherche à retrouver sa maman, qui a été enlevée par le roi Plume, c’est à dire… qu’elle est morte! D’après Mister B., c’est un peu lourd quand même, 1 heure 18 minutes sur la mort d’une maman pour des enfants de six ans et moins, bien qu’il y ait une poésie et un humour indéniables dans ce film.  Selon lui toujours, le sujet est traité de manière trop littérale pour être vraiment adapté aux si petits. Il semble donc que le public de ce film doive être un peu plus âgé que mes enfants pour vraiment l’apprécier. Vous voilà donc prévenus, c’est un joli film, mais sachez qu’il risque de susciter des questions chez vos enfants et peut-être même des pleurs…On se met un Tchoupi?

A la poursuite du Roi Plume.